Les conditions de la prière, ses piliers et ses obligations 1er partie

Traduction du livre de cheikh Mohammad Ibn `Abdalwahâb
mardi 4 mai 2010
par  Webmaster
popularité : 41%


Première condition :

L'islâm, et son contraire est la mécréance. Les oeuvres du mécréant sont rejetées quelque soit l'oeuvre qu'il accomplit. La preuve (de cela) est la parole d'Allah تعالى : « Il n'appartient pas aux associateurs de peupler les mosquées d'Allah, vu qu'ils témoignent contre eux-mêmes de leur mécréance. Voilà ceux dont les oeuvres sont vaines ; et dans le Feu ils demeureront éternellement. » (soute tawbah verset 17) et Allah تعالى a dit : « Nous avons considéré l'oeuvre qu'ils ont accompli et Nous l'avons réduite en poussière éparpillée. » (sourate al forqân verset 23). (1)



(1) : Les oeuvres du mécréant sont rejetées quelque soit l'œuvre qu'il accomplit. Ceci est la signification de sa condition, c’est-à-dire que l'absence d'Islâm implique l'absence de la prière et (cela implique aussi) l’absence de validité de quelqu’œuvres que se soit car aucune oeuvre du mécréant n'est acceptée.

Toutes les oeuvres de piété ont pour condition (d'acceptation) l'islâm, et la preuve est la parole d'Allah تعالى : « Il n'appartient pas aux associateurs de peupler les mosquées d'Allah, vu qu'ils témoignent contre eux-mêmes de leur mécréance. Voilà ceux dont les œuvres sont vaines ; et dans le Feu ils demeureront éternellement. » (sourate tawbah verset 17) ce qui atteste (ici de la nullité des actes est) : "leurs oeuvres sont vaines". Et la parole d'Allah تعالى : « Nous avons considéré l'oeuvre qu'ils ont accomplie et Nous l'avons réduite en poussière éparpillée. » (sourate al forqân verset 32), c’est-à-dire qu’ils ne sont pas rétribués pour leurs oeuvres.


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois