la recherche de la science 3e partie

Traduction du livre de cheikh Bâzmôl
mardi 4 mai 2010
par  Webmaster
popularité : 48%


Le troisième fondement


(Fondation de la recherche de la science de cheikh Bâzmôl)


 


*La sincérité dans la demande de la science est une condition séquentielle et non pas de départ.


Le sens de ceci est que le demandeur de science s’efforce de faire se suivre la sincérité en lui-même, et il ne se défend pas de demander la science en prétendant que la sincérité ne s’est pas réalisée en lui.


 


Le sens de la sincérité a été expliqué par certains gens de science comme suit :


Ibn jama’a a dit : « c’est la bonne intention dans la recherche de la science de sorte qu’il désire par cela la face d’Allah le très haut, œuvrer conformément à celle-ci, revivifier la législation, illuminer son cœur, éclairer son intérieur, se rapprocher d’Allah le très haut le jour du jugement, et s’exposer à ce qu’Allah a préparé pour les gens, comme agrément et énormes grâces » .


Sofian ath-thawri – qu’Allah lui fasses miséricorde- a dit : « je n’ai jamais soigné quelque chose de plus difficile pour moi que mon intention ».


Et il ne vise pas en cela des objectifs mondains, comme être à la première place, avoir un rang, des biens, se vanter face à ses semblables, l’éloge des gens, être le centre de l’assise et tout ce qui y ressemble… Il aura alors échangé le plus mauvais contre le meilleur.


 


Abo yosof – qu’Allah lui fasses miséricorde- a dit : « Ô gens, désirez par votre savoir Allah le très haut, car je ne me suis jamais assis dans une assemblée en voulant être humble si ce n’est que j’ai été élevé au-dessus des gens, et je ne me suis jamais assis dans une assemblée en voulant être élevé au-dessus des gens si ce n’est que j’ai été couvert de honte. La science est une adoration parmi les adorations, et un moyen parmi les moyens de se rapprocher, si l’intention est sincère, elle est acceptée et purifiée (la science) et sa bénédiction est alors complète, et si l’on désire par cela autre que la face d’Allah ; on s’écroule et s’égare, et son affaire se perd, et il est possible de rater ce qui était rechercher et de ne pas l’atteindre, alors son désir échoue et ses efforts se perdent » .


 


*Les plus importantes choses construites sur ce fondement sont : ce avec quoi le satan trompe le cœur de certain, en voulant les détourner de la science et en prétendant(qu’il faut) délaisser la recherche de la science jusqu’à ce que la sincérité dans l’intention se réalise, est une astuce satanique, une ruse et une tromperie, mais plutôt le musulman doit être continu dans la recherche de la science, et faire suivre son intention, comme l’a dit Sofian ath-thawari : « je n’ai pas soigné quelque chose de plus difficile pour moi-même que mon intention » .


Et c’est Sofian alors à plus forte raison autre que lui !! Il ne faut pas faire de cela une cause du détournement de la recherche de la science.


 


Et lorsque Hicham ad-dastowa-y -qu’Allah lui fasses miséricorde- a dit : « par Allah, je ne peux pas dire que je suis allé un jour seulement recherché le hadith en voulant par cela la face d’Allah » .


Adh-dhahabi-qu’Allah lui fasses miséricorde- a annoté à cela : « par Allah, moi non plus » . Les prédécesseurs recherchaient la science pour Allah, ils ont alors été anoblis, ils sont devenus des guides que l’on imite, des gens ne l’ont pas cherché au départ pour Allah, ils l’ont possédé puis se sont réveillés, ils ont alors fait un examen de conscience et leur science les a conduit à la sincérité au cœur du chemin. Comme Mujahid et d’autres ont dit : « nous avons recherché cette science alors que nous n’avions pas une grande attention, puis Allah nous a attribué l’intention après cela » . Certains d’entre eux ont dit : « nous avons recherché cette science pour autre qu’Allah ; alors la science n’a acceptée que d’être pour Allah » . Et ceci est aussi bon, ils l’ont ensuite transmise avec une bonne intention. Des gens l’ont recherché avec une mauvaise intention, pour ce bas monde, pour qu’on leur fasse leurs éloges donc à eux ce qu’ils convoitaient. Il -que le salut et la paix d’Allah soient sur lui- a dit : « celui qui fait une expédition pour avoir le tribu, alors à lui ce qu’il convoitait » . Tu vois cette catégorie qui ne s’éclaire pas avec la lumière de la science et ils n’ont pas l’impact (de la science) en eux- même, et leur science n’a pas un grand résultat sur leurs œuvres, le savant est seulement celui qui craint Allah le très haut.


 


Des gens ont eu la science ils ont atteint avec celle-ci un rang puis ils ont été injustes puis ont délaissé l’attachement à la science, ils ont alors contracté des grands péchés et des turpitudes !! Qu’ils périssent et ils ne sont pas des savants. Parmi eux il y en a qui ne se sont pas prémunis d’Allah au moyen de la science, mais plutôt ils ont rusé, ont fait des fatawas permissives, et ont rapportés des récits marginaux et parmi eu certains ont été audacieux envers Allah, et ont inventé des ahadiths, Allah les a alors démasqué, et leur science s’en est allé et leur devenir a été vers l’enfer. Ces catégories ont tous rapportés beaucoup de savoir et l’on possédé à font dans sa globalité, puis des successeurs dont le manque de science et d’œuvres étaient apparents ont pris leur place, et des gens qui se sont attribué à la science dans l’apparence les ont suivis, ils n’en ont maîtrisé qu’une petite quantité avec laquelle ils ont fait croire qu’ils sont de méritants savants, et ils n’ont jamais pensé se rapprocher d’Allah avec cette science, car ils n’ont pas vu de cheikh que l’on imite dans le savoir, ils sont devenus alors sots et stupide ; le but du professeur parmi eux est d’acquérir de précieux livres qu’il emmagasine, il y regarde un jour, alors il se trompe sur ce qu’il cite et ne l’accorde pas.


 


Nous demandons à Allah le secours et le pardon. Comme certains d’entre eux dit : « je ne suis pas un savant et je n’ai pas vu de savant » .


 


Ce troisième fondement est parmi les points importants, il faut que le demandeur de science s’efforce de réaliser la sincérité pour Allah qu’il soit exalté dans sa recherche du savoir. Réaliser la sincérité est demandé Allah le très haut a dit ce qui signifie : "Il ne leur a été commandé, cependant, que d’adorer Allah, Lui vouant un culte exclusif" [sAl-bayyinah, v5].


 


Comme il a été vu précédemment, la rechercher la science législative de ce avec quoi se réalise l’adoration d’ALLAH est parmi les actes d’adorations d’Allah et ceci est une réalisation de la ilaha ila lahou ( pas de divinité qui mérite l’adoration si ce n’est ALLAH) ; par conséquent c’est une adoration dans laquelle il faut s’efforcer d’être sincère et le messager – que la paix et le salut d’Allah soit sur lui- a dit : « certes les œuvres ne valent que par leurs intentions et chacune ne sera rétribué qu’ en fonction de son intention » . Nous disons alors : le demandeur de science doit s’efforcer de corriger son intention, et sa sincérité envers Allah.


 


Il est possible que l’on dise : est ce que le sens de cela est que je ne recherche pas la science jusqu’à ce que j’eusse corrigé mon intention ?!


 


*Je dis : non, recherche le savoir, alors que dans ta recherche tu te fais un examen de conscience et soigne ton ego dans ce qui concerne la correction de l’intention. Et si on dit je veux délaisser la recherche de la science jusqu’à ce que j’eusse corrigé mon intention !!


 


*Je dis : ceci est une ruse satanique, il t’a ouvert une des portes du bien et il veut te détourner de ce qui est bon et prioritaire, pour cela continues à rechercher la science et soigne ton ego ; car ta science te guidera si ALLAH veut vers la sincérité dans l’intention envers Allah le très haut.


 


Et les prédécesseurs disaient : « nous avons recherché cette science pour autre qu’Allah, alors la science n’a acceptée que d’être pour Allah » .


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois