Al-Hâ-iyyah dans le dogme 14 partie

Traduction du Proses ajoutées au poème du fils de Abi dawod
mardi 4 mai 2010
par  Webmaster
popularité : 41%



Et ne sois pas Morjy (celui qui place les actes en dehors de la foi) et qui joue avec sa religion

Certes le Morjy plaisante avec la religion


Tout comme l'auteur de ce poème a mit en garde contre les Khawârij, il a aussi mit en garde contre un autre groupe qui est celui des Morji-ah.

Il a dit : « Et ne sois pas quelqu'un qui place les actes après et en dehors de la foi (Morjy) et qui joue avec sa religion, Certes le Morjy plaisante avec la religion ».

Les Morji-ah, contre qui l'auteur de ce poème a mis en garde, sont un groupe faisant parti des groupes de l'égarement qui sont de plusieurs catégories, certains sont pires que d'autres par rapport à leurs péchés :

1 Les Jahmiyyah sont des Morji-a ; ils ont expliqué la foi comme étant la simple conviction dans le cœur ; c'est à dire que celui qui croit dans son cœur, même s'il ne fait rien comme obligation et devoir, même s'il ne s'écarte d'aucune interdiction, alors pour eux c'est un croyant dont la foi est complète. Leur parole-ici implique que Iblîs est un croyant dont la foi est complète car il reconnaît Son seigneur, comme Il -تعالى- a dit ce qui signifie : « Il dit : « Ô mon Seigneur, donne-moi donc un délai jusqu’au jour où ils (les gens) seront ressuscités ». ». (Sourate Al Hijr verset 36), et comme tu le vois cette croyance est fausse, car Allah -تبارك وتعالى- a fait de la bonne rétribution une conséquence, qui est liée à l'acte d'obéissance et au délaissement de ce qui est réprimandable, et Il a menacé par le feu les désobéissants et les insouciants même s’ils reconnaissent la seigneurie du Seigneur de la terre et des cieux.

2 Un autre groupe qui fait parti des Morji-ah, qui a défini la foi comme n'étant juste que la prononciation avec la langue, ce sont : Al Karrâmiyyah. Ils ont dit : Celui qui prononce avec sa langue, même s'il ne pratique rien du tout et même s'il ne croit pas dans son cœur en la véracité de ce qu'il a prononcé, alors pour eux c'est un croyant dont la foi est complète, mais s'il reconnaît (ceci) dans son cœur alors il fait parti des gens du paradis, et s'il dément avec son cœur il est alors un hypocrite croyant parmi les gens de l'enfer. Cette parole implique que les hypocrites qu'Allah -عز وجل- a menacé du plus bas degré du feu sont des croyants.

3 Et parmi les Morji-ah, il ya ceux qui ont défini la foi comme étant une parole et une croyance en séparant les œuvres de celle-ci, ils ont alors dit : Certes les œuvres n'entrent pas dans l'appellation de la foi. Bien que ceux-ci soient moins grave que les Morji-ah Jahmiyya et les Morji-ah Karrâmiyyah, il n'en est pas moins qu'ils ont contredit les gens de la tradition prophétique et du consensus (Ahl As-sounnah wa al-jamâ'ah), car ils ont séparé les œuvres de ce que l'on nomme "foi" sans aucune preuve lié à la raison ou au texte, et parmi eux il y a les Morji-ah jurisconsultes (Morji-ato l-foqahâ).

Tandis que les gens de la tradition prophétique et du consensus sont ceux a qui l'on a accordé le succès quant à avoir la parole juste appuyée par les textes du livre et de la tradition prophétique concernant la définition de la foi. Ils ont été innocents de ce que les Khawârij, les Morji-ah, les Achâ'irah, les Morji-ah jurisconsultes et ceux qui les ont suivis ont pris pour doctrine. Attendu qu'ils ont dit :

1 La foi est une parole par la langue comme la prononciation de la double attestation de foi et autre que celle-ci…

2 Une conviction dans le cœur c'est à dire qu'il croit fermement dans son cœur en ce qu'il a prononcé avec sa langue et qui fait parti des choses que l'on est obligé de croire et dont on a des textes mentionné à leurs sujet

3 et actes par les membres comme la prière, le jeune, le jihad, et autre acte de piété,

4 Elle (la foi) augmente par l'obéissance comme Allah -عز وجل- a dit ce qui signifie : « C’est Lui qui a fait descendre la quiétude dans les cœurs des croyants afin qu’ils ajoutent une foi à leur foi. A Allah appartiennent les armées des cieux et de la terre ; et Allah est Omniscient et Sage ». (Sourate l'ouverture verset 4),

5 et elle diminue à cause de la désobéissance comme le prophète -صلى الله عليه وسلم- a dit : « Celui qui commet l'adultère, ne le commet pas alors qu'il est croyant ; et celui qui vole, ne vole pas alors qu'il est croyant ». C'est à dire : par une foi complète, plutôt ici il a une foi, mais qui est incomplète.

Par conséquent, quiconque contredit les gens de la tradition prophétique et du consensus (ahl as-sounnah wa al-jamâ'ah), les pieux prédécesseurs (as-salaf as-sâlih), et ceux qui les ont suivis, alors il fait alors parti des classes déviantes dans ce chapitre, son affaire incombe à Allah qui le jugera en toute justice et Ton Seigneur ne lèse personne.


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois