Al-Hâ-iyyah dans le dogme 9 partie

Traduction du Proses ajoutées au poème du fils de Abi dawod
mardi 4 mai 2010
par  Webmaster
popularité : 41%


( 11 ) وقل ينزل الجَبَّارُ في كل ليلةٍ


 


بلا كَيْفَ جَلَّ الواحدُ المتمدِّحُ


Et dis Le Tout Puissant descend chaque nuit

Sans comment, que l'UNIQUE qui fait SES propres louanges soit Magnifié


Quand à sa parole : « Et dis Le Tout Puissant descend chaque nuit », elle signifie qu'Allahتبارك وتعالى est décrit par « la descente » qui est un attribut relatif à l'action tout comme les attributs de la venue, de l'arrivée, de la colère, de l'aversion, et du mécontentement : ce sont des attributs relatifs à l'action et Ils sont ceux par lesquels Allah est décrit en fonction de SA volonté et de SON choix (comme cela a été expliqué précédemment). Lorsqu'IL veut être décrit de cette façon, IL l'est et IL est sage dans SES actes. Personne ne peut s'opposer à SON jugement et l’on ne conteste pas SES actes et SES décrets. Les deux Cheikhs (Albokhâri et Moslim) ont certes rapporté le récit prophétique de SA descente vers le ciel d'ici bas chaque nuit, d'après Abi Horayra le messager d'Allah a dit : « Notre Seigneur descend chaque nuit vers le ciel d'ici bas au moment où il reste le dernier tiers de la nuit, IL dit alors : Qui M'invoque afin que JE lui réponde ? Qui ME demande afin que JE lui donne ? Qui ME demande le pardon afin que JE lui pardonne ». (Ce récit) a d'autres versions dont dans certaines d'entre est ajouté : « Qui accorde un prêt ? A CELUI qui n'est pas dépourvu et qui n'est pas INJUSTE ».


Ceci est une preuve qu'Allah descend vers le ciel d'ici bas et qu’IL –سبحانه وتعالى- s'est décrit comme étant élevé au dessus du trône comme il -عز وجل- a dit ce qui signifie : « Le Tout Miséricordieux S'est établi “Istawa” sur le Trône » (Sourate Tâ Hâ verset 5), et il n'est pas permis de demander comment descend-t-il et comment il s'élève ? et comment il s'établit ?

Les gens de la sounnah et du consensus et les gens du récit prophétique et de la tradition laissent à Allah -عز وجل- : la science du « comment », concernent l'essence d'ALLAH, SES noms et SES attributs, quant aux sens des noms et des attributs ils les connaissent, les étudient et œuvrent en fonction de ceux-ci car rien ne ressemble à Allah -عز وجل- et il est l'Audient l'Omniscient.


Allah –تعالى- a dit ce qui signifie : « Qu'attendent-ils sinon qu'Allah leur vienne à l'ombre des nuées de même que les Anges et que leur sort soit réglé ? Et c'est à Allah que toute chose est ramenée. » (Sourate La Vache verset 210), par conséquent IL descend au ciel d'ici bas et IL arrive pour trancher dans le jugement des serviteurs et IL vient ...


Ce sont tous des attributs relatifs à l'action qui conviennent à la grandeur d'Allah et à SA majesté, on ne dit pas concernant SES attributs : Comment descend-il ? ou comment il arrive ? Et personne n'a le droit de les interpréter d'une façon blâmable et erronée comme l'on fait les Ach'arites et ceux qui les ont imité parmi ceux qui ont interprété l'arrivée, la venue et la descente de façon fausse. Ils ont dit : Ses anges descendent ou Son ordre descend mais aussi que Sa récompense arrive et SES anges arrivent ; tout ceci sont des interprétations nulles, que la raison et les textes rejettent.


Quant aux gens du récit prophétique et de la tradition, les suiveurs du Maître de l'humanité, ils affirment pour Allah SES attributs relatifs aux actes, leur croyance a alors été correcte, ils ont soulagé leurs âmes des abus et des embrouilles, ils se sont éloignés des mauvais sens et ont donc été préservés de l’erreur.

Qu'Allah soit satisfait d'eux et qu’IL les rende satisfait, qu'IL nous pardonne ainsi qu'à eux et qu'IL nous fasse miséricorde de même qu'à eux.


Les autres sont ceux qui se sont détournés des textes religieux et qui ont pris pour ‘juge’ les raisons inaptes dans ce grand chapitre (ils ont primé leurs raisons limitées dans ce grand chapitre). Ils se sont égarés et ont égaré selon leur différents degrés comme les Jahmiyyah voués à la perdition, les Mo'tazilah égarés, les Achâ'ira, les Mâtorîdiyyah, les Kollâbiyyah, les wâqifah (ceux qui s'abstiennent) et les Mofawwidah (ceux qui laissent les sens des noms et attribut à Allah), ceux-là se sont tous égarés dans ce chapitre avec la différence qui les caractérise. Les plus misérables d’entre eux sont les Jahmiyyah, leurs rejetons sont les Mo'tazillah, puis les Achâ'irah, les Mâtorîdiyyah et les Kollâbiyyah se sont alliés avec eux dans le reniement partiel des noms et attributs d’ALLAH.


Les Wâqifah se sont aussi égarés dans ce chapitre : ils disent : « Nous ne disons ni le Qoran est créé ni il n'est pas créé » quand aux Mofawwidah, ils sont ceux qui prétendent qu’ils affirment les noms et attributs d’ALLAH mais qu'ils ignorent leurs sens et de ce faite, ils ne disent rien à leurs sujets plutôt ils délaissent cette science à Allah.

Comme si Allah –تبارك وتعالى- s'adressait à la communauté avec une parole qu'il ne comprennent pas ou comme si le messager n'avait pas expliqué le sens des textes dans ce chapitre qui est un des plus grands types de TawHîd.


( 12 ) إلى طــبـق الــدنـيا يمن بفضله


 


فتفرجُ أبـوابُ الســـمـــــاء وتُفتحُ


( 13 ) يـقـول ألا مــستغفرٌ يلق غافراً


 


ومستمنحٌ خــيـــراً ورزقاً فيمنَحُ


( 14 ) روى ذاك قــومٌ لا يـرد حديثُهُم


 


ألا خاب قومٌ كذبوهم وقُبِّحُوا


Vers ce qui recouvre l'ici-bas Il accorde un don par Sa grâce
Alors les portes du ciel s'entrouvrent et elles sont ouvertes

Il dit : n'y a-t-il pas quelqu'un qui demande pardon afin qu'il rencontre un Pardonneur
et quelqu'un qui demande un bien ou de la subsistance afin qu'ON lui donne


Des gens dont on ne rejette pas les récits ont rapporté cela
Certes que les gens qui les ont traité de menteurs échouent et qu'ils soient enlaidis


Dans sa parole : « Des gens (...) ont rapporté cela », le cheikh veut dire par ce qui est rapporté, « le récit prophétique de la descente qui a précédé ». L'auteur en a fait allusion dans sa citation : « Il dit : n'y a-t-il pas quelqu'un qui demande pardon afin qu'il rencontre un Pardoneur, et quelqu'un qui demande un bien ou de la subsistance afin qu'ON lui donne ».


Le terme « gens » dans sa parole « Des gens dont on ne rejette pas les récits ont rapporté cela » concerne les gens équitables, dignes de confiance, qui ont rapporté le récit prophétique de la descente parmi les compagnons et les imams après eux.


Quant à sa parole : « Certes que les gens qui les ont traité de menteurs échouent et qu'ils soient enlaidis » ; ceci est une invocation contre ceux qui ont traité de menteurs, les rapporteurs de ce récit prophétique, celui de la descente d’ALLAH vers le ciel d’ici bas, qui a été approuvée par la communauté de l'islam.


Quant aux gens de l'innovation et de l’égarement, ils l'ont interprété de manière incorrecte et vile ; ils ont donc été avilis et ont perdu à cause de ce vers quoi il sont allés comme le faite d’avoir traité de menteur les gens véridiques qui tiennent leurs engagements, les héritiers des prophètes porteurs de la législation et les purs monothéistes.


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois