Al-Hâ-iyyah dans le dogme 6 partie

Traduction du Proses ajoutées au poème du fils de Abi dawod
mardi 4 mai 2010
par  Webmaster
popularité : 46%


( 4 ) ولا تَكُ في القرآنِ بالوقفِ قائِلاً


 


كَما قالَ أتباعٌ لجهمٍ وأسْجَحُوا


Et ne professes pas que l'on s'abstient concernant le Qoran
comme ceux qui ont suivi Jahm l'ont dit et l'ont insinué 

Sa parole : « Et ne professes pas que l'on s'abstienne concernant le Qoran » est une mise en garde pour toute personne responsable contre la fait de prendre le chemin du groupe qui est appelé Al wâqifah (ceux qui s'abstiennent). Le dogme de ce groupe est ce qui est contenu dans leurs dires : « Nous ne disons pas que le Qoran est créé ni qu'il n'est pas créé mais il est obligatoire de s'abstenir le concernant » et cette abstention de leur part est une preuve de leur manque de compréhension et de préoccupation dans ce grand chapitre qui est celui des Noms et Attributs. Ils ont été négligents et ne sont pas excusés car les prédécesseurs – qu'Allah leur fasse miséricorde- ont apporté les argumentations en tout temps et en tout lieu contre les gens de l'innovation notamment dans le chapitre qui traite des noms et attributs. Il ne reste donc plus d'argument pour personne. Attendu que l'affaire est comme tu le sais alors Al wâqifah fait parti des groupes voués à la perdition à cause de leur parole : « Nous ne disons pas que le Qoran est créé ni qu'il n'est pas créé » Les prédécesseurs les ont certes blâmé et ont considéré leurs paroles fausses. Ils font donc sans aucun doute parti des gens qui renient les attributs d'Allah .


Sa parole : « comme ceux qui ont suivi Jahm l'ont dit » c'est a dire Jahm Ben Safwân et sa parole : « et l'ont insinué » c'est à dire qu'ils ont jeté (cette parole) délicatement.


( 5 ) ولا تقلِ القرآنُ خَلْقٌ قرأته


 


فإن كَلامَ اللهِ باللفظِ يُوضَحُ


comme cela a été expliqué précédemment et c'est aussi une réplique aux acha3ira et aux Koullabiya et aux almatouridiya. Ceux-là ont dit que la parole d 'ALLAH est un sens qui est établi dans l’essence (l’être) sans lettres ni sons et que ce Qoran qui est entre nos mains est une expression ou une narration de ce sens. Ceci est une croyance corrompue, c’est une parole incorrecte et rejetée dont la fausseté est mise en évidence par les textes du livre et de la sunna comme je l'ai montré antérieurement. Quant à la parole des imams dans la science, je veux dire par là les pieux prédécesseurs parmi les devanciers et les suiveurs ; ils disent que le noble Qoran fait parti de la parole d'ALLAH, IL la prononcé, IL la révélé, djibril la entièrement transmise à Mohamed qui la transmise à sa communauté puis les générations suivantes l'ont prise des précédentes, les successeurs des compagnons l'ont prise des compagnons et ceux qui sont venus après eux, l'ont prise d'eux… et c'est ainsi que la génération suivante la prend de la précédente. Ceci fait parti des causes de la protection du noble Qoran dont ALLAH s'est chargé et dont Il nous a informé dans Son livre révélé, attendu qu'Il a dit (ce qui signifie) : « En vérité c'est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c'est Nous qui en sommes gardien » (sourate al-Hijr verset 9).


Sa parole « Car la parole d'Allah est exprimée clairement par les mots » c'est à dire que les mots du noble Qoran, qui sont la parole d'ALLAH, indiquent les sens et les éclaireci. Et ces sens et ces mots sont en concordance entre elles car le tout est la parole d'Allah aussi bien les lettres, les mots que les sens. Attendu que l'affaire est de la sorte, alors la croyance des groupes voués à la perdition concernant la parole d'Allah est nulle et la croyance des gens de la sunna et du groupe par preuve du Livre et de la sunna est bonne. Louange à Allah qui a guidé qui IL a voulu parmi Ses créatures vers la voie de vérité, dans le credo, les œuvres, les règles de bienséance et le comportement.
Qu'Allah nous mette parmi eux par Son Bienfait et Sa Grâce.



( 6 ) وقل يتجلى اللهُ للخلقِ جَهْرةً


 


كما البدرُ لا يخفى وربُّك أوضَحُ


Et dis : Allah va se manifester clairement aux créatures
Tout comme la pleine lune n'est pas cachée et ton Seigneur est plus évident



Dans la parole de l'auteur du poème -qu'Allah lui fasse miséricorde- : « Et dit Allah va se manifester clairement aux créatures » : il y a un éclaircissement de la doctrine des gens de la sunna et du groupe concernant le fait que les croyants verront leur Seigneur dans la demeure dernière, dans les enceintes du jour de la résurrection et dans le paradis. Les preuves sur cela du Livre et de la sunna sont évidentes, célèbres et claires : parmi elles il y a la parole d'Allah qui signifie : « Ce jour-là, il y aura des visages resplendissants ; qui regarderont leur Seigneur » (sourate la résurrection verset 22 à 23)
-Le premier verset traite de la splendeur qui est la beauté.
-Le deuxième verset traite de la réelle vision d'Allah -تبارك وتعالى-.

Et sa parole qui signifie : « A ceux qui agissent en bien est réservée la meilleure (récompense) et même davantage. Nulle fumée noircissante, nul avilissement ne couvriront leurs visages. Ceux-là sont les gens du Paradis, où ils demeureront éternellement. » (Sourate yonos verset 26) ; le prophète a expliqué al Hosnâ (le bien) par « le paradis » et az-ziyâdah (la meilleure (récompense)) par la vision d'Allah- تبارك وتعالى- ; ceci est le plus grand bonheur dont jouissent les gens du paradis. Il ya aussi parmi elles, la parole d'Allah au sujet des mécréants qui signifie :« Qu'ils prennent garde ! En vérité ce jour-là un voile les empêchera de voir leur Seigneur, » (sourate les fraudeurs verset 15) c'est à dire que lorsqu'Allah a voilé ses ennemis, alors il se manifestera à Ses alliés : les gens du paradis, comme nous en a informe la sonna. Il y a aussi ce dont l'auteur a fait allusion par sa parole : « Tout comme la pleine lune n'est pas cachée » ; ceci fait référence au récit prophétique confirmé rapporté par Djarîr ben Abdallah al bajaly qui a dit « Nous étions assis avec le messager d'Allah, il regarda alors la lune, la nuit du 14, puis dit : « certes vous verrez votre Seigneur, avec vos yeux, comme vous voyez cette lune. Vous ne serez pas serrés les uns contre les autres pour LE voir ; si vous pouvez ne pas être mis en impuissance quant à faire la prière avant le lever et le coucher du soleil alors faites-le »



Le prophète a fait la comparaison entre l’action de voir la lune à l’action de voir ALLAh et n’a pas fait d'assimilation entre ce qui est vu, c'est-à-dire qu’il n'a pas comparé son Seigneur à la lune ; il a seulement comparé la vue à la vue (l’action de voir). Lorsque les gens voient la lune, la nuit de pleine lune (le 13, 14, et 15) clairement, ils verront alors leur Seigneur comme ils voient la lune, une nuit de pleine lune. Ceci est la doctrine des gens de la sunna et du groupe ainsi que leurs preuves en opposition à ceux qui ont renié le faite que les croyants verront leur Seigneur. Les gens se divisent en trois catégories concernant la vision d'Allah : deux extrêmes et un juste milieu :

*
le premier extrême : ils sont ceux qui ont exagéré quand à nié la vision d'Allah comme les Mo'tazilites et les Jahmites qui ont prétendu, cru et déclaré qu'on ne voit pas Allah ni dans le bas monde ni dans l'au-delà ; et ceci à cause de leur ignorance vis-à-vis des textes et de leur sens authentiques. Ils s’appuient de généralités dans le Qoran pour argumenter mais celles-ci ne sont pas convenables et ne peuvent être utilisées comme preuves en leurs faveurs ; comme dans la parole d'Allah qui signifie :« Les regards ne peuvent l'atteindre, cependant qu'Il saisit tous les regards. Et Il est le Doux, le Parfaitement Connaisseur. » (Sourate les bestiaux verset 103). Attendu qu'ils disent que le sens de تدرك est « voir », par conséquent le sens du verset, d’après eux, est : « les regards ne Le voient pas » : ceci est une interprétation fausse.Quant à l'interprétation correcte ; elle est celle qui vient de Ben Abbas et d'autres qui est que (Les regards ne peuvent l'atteindre) signifie « les regards ne Le cernent pas », rien ne peut cerner ALLAh parmi Ses créatures plutôt Il est Celui qui cerne l’ensemble de Ses créatures comme il a dit ce qui signifie (alors qu’eux-mêmes ne Le cernent pas de leur science) et il a dit concernant lui même ce qui signifie (et qu’Allah a embrassé toute chose de [Son] savoir) et (alors qu’Allah, derrière eux, les cerne de toutes parts) et il a dit ce qui signifie (Et Allah embrasse toute chose) c'est à dire en science et en puissance. Quand à nier « le fait qu'on Le cerne par la vue » ceci n'implique pas la négation de la vision par contre la vison des croyants de leur Seigneur est confirmé par les textes du Qoran et de la sunna.


*
Le deuxième extrême : ils sont ceux qui on exagéré quant à affirmer la vision d'Allah comme les Sofi extrémistes qui croient que leurs leaders voient Allah dans le bas monde et dans l'au-delà. Ils ont menti, attendu qu'ils ne se soient appuyé d’aucunes preuves mais plutôt, ils ne se reposent que sur des mensonges inventés et des balivernes (propos futiles).



*
Quand aux gens de la sunna et du groupe : ils sont du juste milieu, entre les extrémistes qui renient la vision d'Allah et les extrémistes qui l'affirment selon la compréhension que tu as lu, précédemment. Ils (les gens de la sunna) affirment que les croyants voient leur seigneur dans l'au-delà, dans les enceintes du jour de la résurrection et au paradis. Ils nient que les croyants ou autres voient Allah dans ce bas monde car personne ne LE voit dans ce bas monde éphémère, comme Allah a dit ce qui signifie : « Et lorsque Moïse vint à Notre rendez-vous et que son Seigneur lui eut parlé, il dit : "ش mon Seigneur, montre Toi à moi pour que je Te voie ! ” Il dit : “Tu ne Me verras pas ; mais regarde le Mont : s'il tient en sa place, alors tu Me verras.” Mais lorsque son Seigneur Se manifesta au Mont, Il le pulvérisa, et Moïse s'effondra foudroyé. Lorsqu'il se fut remis, il dit : “Gloire à toi ! A Toi je me repens ; et je suis le premier des croyants”. » (sourate al a3râf verset 143).

En résumé : Les croyants voient leur Seigneur le jour du jugement, dans les demeures des délices selon leurs différentes places. Ceci est le plus grand bienfait et personne ne le voit dans ce bas monde ni messagers ni autres qu'eux. Aucun mécréant ne verra son seigneur le jour de la résurrection plutôt il y a entre eux et LUI un voile par preuve du Livre et de la sunna ; ceci est un châtiment pour eux. Quant aux hypocrites, ils sont dans le plus bas degré de l'enfer, en dessous des mécréants, à cause de la parole d'Allah qui signifie : « Les hypocrites seront, certes, au plus bas fond du Feu, et tu ne leur trouveras jamais de secoureur, » (sourate les femmes verset 145).



( 7 ) وليس بمولود وليس بوالدٍ


 


وليس له شِبْهٌ تعالى المسبَّحُ


Et IL n'a pas été enfanté et n'a pas enfanté non plus
Et IL n'a pas de semblables, que CELUI dont on fait les glorifications soit Exalté


Le sens de la parole de l'auteur -qu'Allah lui fasse miséricorde- : « Et il n'a pas été enfanté et n'a pas enfanté non plus » est qu'Allah -تبارك وتعالى- n'a pas été engendré c'est à dire qu'IL n'a pas de père et IL n'a pas engendré c'est à dire qu'il n'a pas d'enfants. Les preuves à ce sujet du Qoran et de la tradition prophétique sont nombreuses et claires parmi elles, il y a la parole d'Allah -عز وجل- qui signifie : « Allah ne S'est point attribué d'enfant et il n'existe point de divinité avec Lui ; sinon, chaque divinité s'en irait avec ce qu'elle a créés et certaines seraient supérieures aux autres. (Gloire et pureté) à Allah ! Il est Supérieur à tout ce qu'ils décrivent. » (Sourate Les croyants verset 91) de même que sa parole -تبارك وتعالى- qui signifie : « En vérité notre Seigneur - que Sa grandeur soit exaltée - ne S'est donné ni compagne, ni enfant ! » (Sourate Les jinn verset 3) et sa parole -عز شأنه- qui signifie : « Il n'a jamais engendré, n'a pas été engendré non plus. » (Sourate le monothéisme pur verset 3) et beaucoup d'autres ... Ceci n'est du qu'au fait qu'IL -عز وجل- se passe complètement de tout, Il n'a donc ni besoin d'une compagne ni d'enfant ni d'un assistant ni d'un auxiliaire mais IL est la vrai Divinité, l'Unique, le Seul à être imploré pour ce que nous désirons, Celui qui n'a pas engendré et qui n'a pas été engendré, et dont nul n'est égal à LUI. Ceci est le crédo des croyants concernant leur Seigneur -عز في علاه-, IL-سبحانه- a dit ce qui signifie : « Et votre Divinité est une divinité unique. Pas de divinité à part lui, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. » (Sourate la vache verset 163), IL -عز وجل- a dit ce qui signifie : « A chaque communauté, Nous avons assigné un rite sacrificiel, afin qu'ils prononcent le nom d'Allah sur la bête de cheptel qu'Il leur a attribuée. Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient, » (sourate le pèlerinage verset 34) et IL -تبارك وتعالى- a dit ce qui signifie : « Allah ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même “al-Qayyum”. Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission ? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n'embrassent que ce qu'Il veut. Son Trône “Kursiy” déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand. » (Sourate la vache verset 255).

A cela s'associent d'autres textes qui prouvent qu'Allah -تبارك وتعالى- est Unique, Seul, Celui qui est le Seul à être imploré pour ce que nous désirons, Qui n'a pas enfanté et Qui n'a pas été enfanté non plus et dont nul n'est égal à LUI, IL a les noms parfaits et les attributs de perfection et de majesté dont les textes qui les concernent (ses noms et attributs) sont rapportés dans le livre et la tradition prophétique.


Sa parole : « Et IL n'a pas de semblables, que Celui dont on fait les glorifications soit Exalté » signifie qu'Allah n'a pas de semblables parmi Ses créatures, ni de pareils, ni d'égal comme IL a dit -عز وجل- ce qui signifie : « …Il n'y a rien qui Lui ressemble ; et c'est Lui l'Audient, le Clairvoyant. » (Sourate la consultation verset 11).

Allah -تبارك وتعالى- a donc désavoué qu'il y ait parmi Sa création un semblable à LUI mais plutôt IL a la perfection absolue au niveau de Son entité de Ses noms et de Ses attributs attendu qu'il est le créateur et que ce qui est en dehors de LUI est créé, IL est le Seigneur et l'Etre adoré alors que ce qui est en dehors de LUI est serviteur, IL est le Détenteur de la perfection absolue et ce qui est en dehors de LUI est sujet à l'imperfection, IL est Celui qui se passe de toute chose et ce qui est en dehors de LUI est nécessiteux et a besoin de LUI comme IL -عز وجل- a dit (ce qui signifie) : « ô hommes, vous êtes les indigents ayant besoin d'Allah, et c'est Allah, Lui qui se dispense de tout et Il est Le Digne de louange. » (Sourate le créateur verset 15). Ceci est la croyance des gens de la sunna et du consensus ; ils affirment pour leur Seigneur les attributs de perfection, ils L'exemptent des attributs de l'imperfection et ils répliquent aux anthropomorphistes, à ceux qui renient les attributs d’ALLAh et à tous ceux qui les contredisent parmi les gens de l’innovation et de l’égarement par les textes du livre et de la tradition prophétique claires.


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois