Al-Ha-iyyah dans le dogme 4 partie

Traduction du Proses ajoutées au poème du fils de Abi dawod
mardi 4 mai 2010
par  Webmaster
popularité : 39%


A chaque époque des innovations et des égarements apparaissent, celles-ci ont commencé à apparaître à l'époque des compagnons. (A leur époque) est apparue l'innovation des khawâridj qui s'est propagée jusqu'à nos jours et qui se propagera dans le futur jusqu'à l'époque qu'Allah a voulu, elle (la secte des khawâridj) est la pire secte innovatrice qui a attiré le mal sur les musulmans et qui a provoqué la division entre eux. Les khawâridj ont considéré licite le sang des musulmans à l'époque des compagnons, ils ont rendu mécréants les plus méritoires des musulmans pour lesquels le prophète –prière et salut d'Allah sur lui- a témoigné du paradis et à la tête de ceux-ci ‘Aly ben abi Talib. Le groupe égaré de notre époque qui s'est rassemblé et à planifié un plan satanique a suivit leur voie et a hérité de leur crime, ils ont alors rendu mécréants les musulmans et à leur tête les savants et les gouverneurs, ils ont considéré licite le sang interdit et protégés, ils ont semé la peur dans les routes, les villes et les villages dans les deux villes sacrées et les autres pays de la planète.


Les prédécesseurs de ce groupe égaré sont ceux qui se sont révoltés contre ‘Aly Ben Abi talib, celui-ci est sorti avec les compagnons du prophète qui étaient avec lui contre eux (les khawâridj). Allah lui a donné la victoire sur eux et en quelques heures ils furent vaincus, ainsi Allah soulagea les musulmans de leur mal. Avant cela (les khawâridj) s'étaient rebellés contre al farouq (‘omar ibn al-khaTab), ils le tuèrent avec un groupe (de musulmans). Ils se sont aussi insurgés contre le troisième calife ‘Othman ben affan et le tuèrent, l'histoire est connue et célèbre tout comme le soleil (est claire) à midi -qu'Allah les combatte comme ils se sont détournés-. Puis ils se sont révoltés après cela contre le gouvernement des omeyyades puis celui des abbassides mais leur affaire est comme l'a dit le prophète –prière et salut d'Allah sur lui- : « A chaque fois qu'une génération apparaît Allah les anéantit » à chaque fois qu'une génération de kharijite apparaît Allah les anéantit par la main de qui IL veut parmi ses serviteurs.


Lorsqu’on dit à ‘Aly : « Félicitation ! Tu les as exterminés ! » ; il (‘Aly) dit « ils sont dans les reins des hommes et dans les matrices des femmes jusqu'à ce que les derniers d'entre eux sortent avec le faux messie (MassiH ad-dadjâl) ».


Lorsque tu as su cela alors (tu as su que) le mal des khawâridj est immense et leur nuisance est énorme c'est pour cela que le prophète a incité la communauté à les tuer et les combattre, il a espéré les rencontrer pour les exterminer à cause de leur mal ; ils ne respectent (à l'égard du croyant) ni parenté ni pacte conclu et peut- être qu'ils s'abstiennent plus de tuer le mécréant que les croyants. Quant aux khawâridj, lorsqu'ils vainquirent leurs ennemis, ils les tuèrent d'une façon ignoble comme ils ont fait avec Abdallah ben khabbab et sa servante , ils l'ont égorgé comme un mouton et ont ouvert le ventre de sa servante qui était enceinte. On mentionne la chose avec ce qui lui ressemble et les actes de ces égarés à notre époque-ci dans l'état de l'Arabie saoudite nous rappelle ces actes immondes faits à l'encontre des nobles compagnons et des savants connus.


Puis est apparut l'innovation des Qadariya et ils sont ceux qui renient le destin et ont la conviction qu'Allah n'a pas prédéterminé ni le bien ni le mal plutôt ce sont les serviteurs qui créent leurs propre actes, ils ont (par là) démentis ce qui est explicite dans le qoran et certes Allah a dit ce qui signifie :

« Alors que c'est Allah qui vous a créés, vous et ce que vous fabriquez ? »

(Sourate les rangs verset 96)

Et Il a dit ce qui signifie :

« Nous avons créé toute chose avec mesure »

(Sourate la lune verset 49)

Il a aussi dit ce qui signifie :

« Celui à qui appartient la royauté des cieux et de la terre, qui ne S'est point attribué d'enfant, qui n'a point d'associé en Sa royauté et qui a créé toute chose en lui donnant ses justes proportions. »

(Sourate le discernement verset 2)

Et il a dit :

« Toute âme doit goûter la mort. Nous vous éprouverons par le mal et par le bien [à titre] de tentation. Et c'est a Nous vous serez ramenés. »

(Sourate les prophètes verset 35)


Et aussi il y a le récit prophétique connu de Jibril concernant les piliers de la foi ( dans lequel est mentionnée la parole suivante) : « que tu crois à la prédestination d'Allah bonne ou mauvaise ».


Le concept perverti des qadariya est donc annulé par le Livre et la tradition prophétique et l'unanimité de la communauté alors que la voie du groupe sauvé et victorieux des gens de la sounna et de la jamâ3a est droite ; ils sont ceux qui professent ce qui est indiqué par les textes Coraniques impliquant qu'Allah a crée toute chose. Qu'Allah fasse miséricorde aux premiers parmi eux et qu'Il dirige les autres dans le droit chemin dans leurs actes apparents et cachés.


Puis est apparut la secte des Chi3a ; on a dit que la base de cette attitude sectaire est de préférer ‘Aly ben abi Tâlib et les gens de la maison (du prophète). Ils ont exagéré les concernant au point qu'un groupe parmi eux prit ‘Aly ben abi Tâlib comme divinité. Il (‘Aly ben abi Tâlib) a alors fait des fosses dans lesquelles il a allumé un feu puis il les y a jeté. Les autres parmi les chi3a ont alors dit : « Nous savons maintenant que tu es une divinité car personne ne châtie par le feu si ce n'est le Seigneur ».


Un groupe parmi eux est nommé « As-sâbbah » (ceux qui insultent) : ils sont ceux qui essaient de se rapprocher d'Allah à travers leurs invocations en insultant Aba bakr ‘Omar et le reste des compagnons du prophète sauf un petit groupe d'entre eux, ils ont nommé Abo bakr et Omar comme étant « al-jibt, wat-tâghôt » et comme étant les deux idoles de qoraych , ils ont accusés l'ensemble des compagnons d' hypocrites et de s'être entraidés dans le péché et la transgression et ils ont dit : « Car ils ont dérobé la recommandation de ‘Aly dans laquelle il est mentionné que ‘Aly est le successeur du prophète et ils se sont donc entraidés afin que le calife soit Abo bakr puis ‘Omar puis ‘Othman puis ‘Aly ». Ceux là ont démentis le Noble Qoran dans lequel Allah a fait l’éloge des nobles compagnons et à leur têtes les quatre califes.


La troisième secte est « Az-zaydiyyah » comptée comme faisant partie des sectes islamiques : elle a été nommée « Al Mofaddilah » (celle qui a préféré) car elle a préféré ‘Aly aux trois califes, par contre ils n'insultent ni Abo bakr ni ‘Omar ni ‘Othman et disent que le califat de Abi bakr de ‘Omar et de ‘Othman est valable d'après leur règle qui est : « Le commandement de celui qui a moins de mérite est correcte en présence de celui qui a le mérite ». Donc pour eux, ‘Aly est celui qui a le mérite et Abu bakr omar et Othman sont ceux qui ont été surpassés en mérite.

Cette secte est la moins compromettante bien qu'ils soient dans l'erreur et ont dévié. De plus, ils sont en accord avec les Mo'tazilla sur le sujet des noms et attributs d'Allah. Ceci est leur méthodologie en ce qui concerne les droits des compagnons du prophète à part qu'ils sont moins égarés que as-sâbbah (ceux qui insultent) et al-Mo-allihah (ceux qui ont pris ‘Aly comme divinité) mentionné précédemment.


Puis est venue la secte Mo'tazilite : les mo’tazila ont dit que le Qoran est créé. Ils ont reniés les attributs d'Allah et cela est démentir les textes Qoraniques car Allah a affirmé pour lui même des noms parfaits et de nobles attributs de même que Son messager l’a affirmé. Par conséquent, celui qui dément les récits, les ordres et interdits d'Allah a certes mécrut, c'est pour cette raison que beaucoup de savants les ont considérés mécréants.


Puis les Jahmiyyah qui ont aussi renié les noms et attributs d'Allah et ont prétendu qu'Allah a une essence denuée de noms et d'attributs. Ceci est aussi de leur part un démenti du Qoran car Allah a dit ce qui signifie : « C'est à Allah qu'appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez-Le par ces noms et laissez ceux qui profanent Ses noms : ils seront rétribués pour ce qu'ils ont fait. » (Sourate al a'raf verset 180).

Il -عز وجل- a mentionné Ses noms dans le Qoran à la fin de la sourate de l'exode (al Hachr) et comme dans de nombreux versets qui se terminent par des noms parfaits d'Allah comme dans sa parole qui signifie (et Il est le Puissant le Sage)/(et Il est le Pardonneur le tout Miséricordieux)/(et IL est le Tres Haut l'Immense)/(et Il est capable sur toute chose)/(et Il est le Seigneur du trone immense)/(et Il est Allah nul divinité digne d'adoration à part LUI) et également dans d’autres versets où il est mentionné les Noms et Attributs d'Allah, et dans le recit prophetique où il est rapporté du prophete qu'il a dit : « Allah a quatre vingt dix neuf noms, cent moins un, celui qui les énumère entre au paradis ».

Les textes du Livre et de la tradition prophétique se soutiennent dans l'affirmation des Noms parfaits d'Allah et de Ses nobles attributs de la façon qui convient à Sa grandeur et à Sa majesté.

C'est sur ceci que les prédécesseurs et leurs suivants ont cheminés jusqu'au jour de la résurrection ; ils ont été contestés en cela par ces sectes comme : al jahmiyyah, al mo'tazillah et ceux qui les ont imité parmi ceux qui ont renié les attributs parfaits d'Allah de façon complète ou partiellement comme les achâ'irah, les mâtoridiyyah et les kollâbiyyah qui sont comptés parmi ceux qui rejettent les noms et attributs.

Certains savants ont été influencés par la doctrine ach'arite et kollâbite, bien qu'ils aient du mérite dans la science de l'exégèse du Qoran et du récit prophétique, ils ont pris le même sens que les ach'arites dans leur interprétation blâmable de certains textes liés aux attributs (d'Allah). Mais on ne les classera pas parmi les gens de l'innovation et de l'égarement contrairement aux ach'arites qui ont établis les règles de l'interprétation blâmable qui les ont conduis a dépouillés le CREATEUR -سبحانه- des attributs de Sa perfection. Donc on ne laissera pas leur livre et on ne s'en écartera pas, plutôt on ne peut s'en passer. Beaucoup de grand savants sont tombés dans cela comme Ben Hajar Al Qortoby Ach-Chawkâny Al-Qostollâny et d'autres mais on tire profit des sciences abondantes de ceux-là dans l'exégèse du Qoran, le récit prophétique, dans les sciences du Qoran et les sciences de la tradition prophétique. Il est obligatoire d'indiquer clairement à l'étudiant leurs erreurs, et Allah est le plus savant.


Le fait que l'auteur du poème ait rattaché la réussite, au fait de se mettre à labri des innovations et des péchés, montre qu'ils font partis des causes du malheur dans la vie d'ici bas (ad-douniya) dans la tombe (al-barzakh) et dans l'au-delà (al-akhyra). Ceci s’oppose au fait de s'accrocher au câble d'Allah et la phrase « afin que tu réussisses » est tirée de la parole d'Allah qui signifie :

« ô les croyants ! Soyez endurants. Incitez-vous à l'endurance. Luttez constamment (contre l'ennemi) et craignez Allah, afin que vous réussissiez ! » (Sourate la famille de Imran verset 200)


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois