Al-Hâ-iyyah dans le dogme 1 partie

Traduction du Proses ajoutées au poème du fils de Abi dawod
mardi 4 mai 2010
par  Webmaster
popularité : 46%

بسم الله الرحمن الرحيم


Proses ajoutées au poème du fils de Abi dawod l'auteur : le cheikh le grand savant Zayd ben Mohammad ben Hâdi Al-Madkhali.


Louange à Allah, Seigneur des mondes.
Que la prière et le salut d'Allah soient sur notre prophète Mohammed ainsi que sa famille et l'ensemble de ses Compagnons.


Ce poème de l'imam ibn Abi Dâwôd - qu'Allah lui fasse miséricorde - traite du dogme islamique des gens de la Sunna et du groupe qui cheminent sur la voie des Pieux Prédécesseurs - qu'Allah les agrée -.


Ibn Abî Dâwôd était un exemple à suivre tout comme son père qui était l'auteur des Sunan (célèbre ouvrage de récits prophétiques) et il est compté parmi ses élèves. Il a par ailleurs écrit des ouvrages utiles et profitables et a vraiment fait parti des savants parmis les prédécesseurs (as-Salaf) et il a fait parti de ceux qui les ont suivis d'une excellente manière. Ses ouvrages dont ce poème dans la correction du credo en sont la preuve, l'habitude des illustres savants (Anciens et contemporains) est d'exposer clairement leurs croyances à travers leurs ouvrages sous forme de vers ou de proses. Ceux-ci sont soit écrit de manière indépendante ou soit contenu dans les thèmes de jurisprudence islamique dont les sujets de premier ordre sont ceux qui traite du credo ou de la mise en garde contre ce qui s'y oppose tel l'associationnisme et l'innovation. A travers cela on a connaissance de la croyance du savant, les gens ont alors envie d'apprendre de lui et d'étudier ses livres. Il en est de même en ce qui concerne les sciences religieuses qui traitent des rites, des rapports, de la méthodologie dans l'appel à Allah, du djihad légiféré, du comportement, des règles de bienséance, ainsi que d'autres choses comptant parmi les sciences législatives qui sont La religion. Ce poème de l'imam ibn Abi Dâwôd qui est un savant du troisième siècle contient un éclaircissement concernant son dogme par le fait qu'il commence sa parole ainsi : 


( 1 ) تَمَسَّكْ بحَبْلِ الله واتَّبعِ الهُدَى


 


ولا تَكُ بدْعيًّا لعلّكَ تُفْلِحُ


 


Accroche-toi au câble d'Allah et suit la guidé
et ne sois pas un innovateur afin que tu réussisses


 


Et ceci est une particularité des savants parmi les Salafs (prédécesseurs), le fait que leurs écrits - sous forme de prose ou de vers - tirent leur source du Qoran et de la Sunna. Ici l'auteur exhorte à s'accrocher au câble d'Allah et à suivre la guidée, ceci est indiqué par des versets coraniques, des récit prophétiques ainsi que des récits de savants parmi les prédécesseurs, et ils ne sont pas restreint.


Le sens de "Accroche-toi "est saches, puis mets en pratique et enseigne puis persévère en cela tout en recherchant l'agrément d'Allah, l'obtention de sa gratification et de sa récompense. Quand au "câble d'Allah" il s'agit de la religion d'Allah ceci tire son essence comme je vous l'ai dit auparavant des versets coranique et parmi eux cette parole d'Allah تبارك وتعالى qui signifie : « Et cramponnez-vous tous ensemble au "Habl" (câble) d'Allah et ne soyez pas divisés ; et rappelez-vous le bienfait d'Allah sur vous : lorsque vous étiez ennemis, c'est Lui qui réconcilia vos cœurs. Puis, par Son bienfait, vous êtes devenus frères. Et alors que vous étiez au bord d'un abîme de Feu, c'est Lui qui vous en a sauvés. Ainsi Allah vous montre Ses signes afin que vous soyez bien guidés. » (Sourate la famille al ‘Imran verset 103)


Quand à cette parole de l'auteur "Accroche toi au câble d'Allah", elle conclue de sa compréhension du verset suivant qui signifie : « Et cramponnez-vous tous ensemble au "Habl" (câble) d'Allah et ne soyez pas divisés. » (Sourate Al ‘Imran verset 103)


C'est-à-dire accrochez-vous à la religion d'Allah, mettez en pratique le Qoran ainsi que la Tradition de celui à qui le Qoran a été révélé comme Allah et Son Messager l'ont ordonnés. S’accrocher au câble d'Allah signifie s'accrocher à sa religion. Ceci ne se réalisera complètement pour les hommes et les femmes que lorsqu'ils connaîttront la religion d'Allah. Or la personne ne peut connaître la religion d'Allah si ce n'est qu'en l'apprenant. Quant à l'ignorant quand bien même il se verrait être accroché au câble d'Allah alors qu'il lui manque la justesse, il verra son acte rejeté car Allah n'accepte l'oeuvre d'un être responsable homme ou djinn que sous deux conditions :


- La première condition : la justesse qui signifie le suivi du Prophète dans ses paroles, ses actes et l'ensemble de ce avec quoi il est venu. La preuve réside dans la parole d'Allah تبارك وتعالى qui signifie : « Prenez ce que le Messager vous donne ; et ce qu'il vous interdit, abstenez-vous en ; et craignez Allah car Allah est dur en punition » (Sourate al Hachr verset 7).


- La deuxième condition : la sincérité, C'est-à-dire la sincérité dans l'acte de sorte que celui qui le fait ne recherche à travers cet acte que la face d'Allah et la demeure dernière. Allah تبارك وتعالى a dit ce qui signifie : « Dis : "En vérité, ma Salâ, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allah, Seigneur de l'Univers » (Sourate les Bestiaux verset 162) et Il a dit ce qui signifie : « Dis : "Je suis en fait un être humain comme vous. Il m'a été révélé que votre Dieu est un Dieu unique ! Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu'il fasse de bonnes actions et qu'il n'associe dans son adoration aucun autre à son Seigneur". » (Sourate la Caverne verset 110)


Si il vient à manquer une de ces deux conditions, alors l'acte sera rejeté. Il manque à l'ignorant ce qui est juste et il n'est pas possible qu'il s'accroche au câble d'Allah tant qu'il n'aura pas la science dans la religion. Car la science est à la tête de l'acte et celui-ci la suit c'est pour cette raison qu'Allah تبارك وتعالى a dit en s'adressant à Son Prophète [et sa communauté le suit dans se discourt] se qui signifie : « Sache donc qu'en vérité il n'y a point de divinité à part Allah et implore le pardon pour ton péché, ainsi que pour les croyants et les croyantes. Allah connaît vos activités (sur terre) et votre lieu de repos (dans l'au-delà). » (Sourate Mohammed verset 19), Allah a ordonné à Son Prophète de savoir puis de mettre en pratique, l'ordre du savoir a donc devancé celui de la mise en pratique. Il en est de même pour la parole d'Allah dans les premiers versets qu'Il a révélé à son Prophète , Il lui a ordonné le savoir dans Sa parole تبارك وتعالى se qui signifie « Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé, » (Sourate L'adhérence verset 1). Avant de lui ordonner quoi que ce soit comme acte d'adoration, pratique ou spirituel. Il lui a plutôt ordonné de lire lorsqu'Il a dit se qui signifie « Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé, » (sourate L'adhérence verset 1) jusqu'à Sa parole تبارك وتعالى « a enseigné à l'homme ce qu'il ne savait pas. » (Sourate L'adhérence verset 5). Puis la révélation cessa jusqu'a ce qu'Allah تبارك وتعالى lui révèle le début de la sourate Le recouvert d'un manteau se qui signifie « [1] O, toi (Muhammad) ! Le revêtu d'un manteau ! [2] Lève-toi et avertis. [3] Et de ton Seigneur, célèbre la grandeur. [4] Et tes vêtements, purifie-les. [5] Et de tout péché, écarte-toi. [6] Et ne donne pas dans le but de recevoir davantage. [7] Et pour ton Seigneur, endure. » (Sourate Le recouvert d'un manteau verset 1 à 7). Le Messager d'Allah se mis alors à avertir les gens en transmettant le message qui contient pour les croyants la bonne nouvelle de jardins sous lesquels coulent des ruisseaux ainsi qu’au-dessus de cela, l'agrément d'Allah et le fait de pouvoir regardé son Seigneur. Et qui contient l'avertissement des désobéissants et des mécréants qui se détournent de ce avec quoi le Prophète est venu que ce soit de l'ordre du savoir, de la mise en pratique, de l'apparent ou du caché et ceci est le noble Livre et la Sunna pure.


Comme tu le sais le fait de rassembler le savoir ainsi que sa mise en pratique est la voie de ceux qui ont été comblé de bienfaits, ceux-là même dont Allah nous ordonne de Lui demander qu'il nous fasse prendre leurs chemin dans la plus grande sourate qu'Allah تبارك وتعالى a révélé et dont Il a rendu obligatoire la lecture dans chaque unité de prière, qu'elle soit obligatoire ou surérogatoire qui est se qui signifie : « Louange à Allah seigneur des mondes » (Sourate L'ouvrante verset 1), et se termine par Sa parole : « [5] C'est Toi (Seul) que nous adorons, et c'est Toi (Seul) dont nous implorons secours.[6] Guide-nous dans le droit chemin, » (Sourate L'ouvrante verset 5 à 6). Cette globalité a été expliqué dans la parole d'Allah تبارك وتعالى se qui signifie : « Quiconque obéit à Allah et au Messager... ceux-là seront avec ceux qu'Allah a comblés de Ses bienfaits : les prophètes, les véridiques, les martyrs, et les vertueux. Et quels bons compagnons que ceux-là ! » (Sourate Les femmes verset 69). Ces quatre types (de croyants) sont des Alliés d'Allah تبارك وتعالى et personne n'entre dans leur rang si ce n'est eux.


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois