Les conditions de la prière, ses piliers et ses obligations 5e partie

Traduction du livre de cheikh Mohammad Ibn `Abdalwahâb
mardi 4 mai 2010
par  Webmaster
popularité : 41%


Cinquième condition :

enlever l’impureté de trois (1) : du corps, des vêtements, de l’endroit (où l’on prie). Et la preuve est la parole d’Allah تعلى « Et les vêtements, purifie-les » (S. Al-Moudathîr ; V. 4). (2)




(1) : Pourquoi de trois ? Que laissons-nous entendre ici comme distinction, la distinction ici est : « de trois endroits » et la composition de la phrase arabe implique cela. Quand à note parole : « de trois » (au féminin تلأتة), elle signifie : « de trois choses ».

(2) : Enlever l’impureté de trois choses : du corps, des vêtements, de l’endroit (où l’on prie). La preuve est la parole d’Allah تعلى dans la sourate Al-Moudathîr « Et tes vêtements, purifie-les. ». Même si ce qui est voulu dans cette preuve lorsque l’on parle des vêtements, sont les œuvres ( par rapport à l’explication faite auparavant par l’imâm lui-même), c'est-à-dire purifier les œuvres de (l’associationnisme), qu’il y a de nombreux arguments et unanimité sur le fait que ces endroits doivent être purifiés. Le prophète d’Allah صلى الله عليه و سلم fit une fois la prière dans ses chaussures, puis les enleva pendant la prière, les compagnons les enlevèrent alors après lui, lorsqu’il صلى الله عليه و سلم fit le salut de la prière, il leur demanda : « Pourquoi avez-vous enlevés vos chaussures ? ».Des compagnons رضي الله عنهم dirent : « Nous t’avons vu enlever tes chaussures, donc nous avons enlevé nos chaussures. »Le messager d’Allah صلى الله عليه و سلم dit : « quant à moi, Jibril (l’ange Gabriel) m’a informé qu’il y avait des impureté sous ma chaussure ».

Par conséquent, purifier tes vêtements, ton corps et l’endroit où tu pries des impuretés est sans aucun doute une condition de la validité de la prière.

Mais dans le hadith, il y a une autre compréhension (à tirer), celle-ci est : Celui qui prie dans des vêtements qu’il pense être purs puis s’aperçoit pendant la prière que Sa ghoutra n’est pas propre, que doit-il faire ? La ghotra est ce que l’on met sur la tête.
La réponse : Il l’enlève et la jette et il termine sa prière sans la recommencer.
Mais lorsqu’il lui est impossible de faire cela, et que son vêtement est impure comment fait il ?
La réponse : Il interrompt (sa prière).
Lorsque l’on est dans la capacité d’enlever l’endroit où il y a une impureté comme la ghotra, la tàqya, le chàl, la prière ne s’annule pas. On jette cette chose et l’on termine la prière. D’où déduisons-nous cela ?
Lorsque le prophète صلى الله عليه و سلم fut informé qu’il avait une impureté sous sa chaussure, il retira ses chaussures puis continua la prière. Il n’a pas interrompu la prière et celle-ci est correcte. Donc, si tu sors de la prière, et après cela tu t’aperçois que ton vêtement est impure, recommence-tu (la prière) ? Non ! Mais tu le nettoies pour l’avenir.


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois